Recherche de plus de 60 mycotoxines grâce à des équipements de haute technologie.

Nous vous accompagnons, dès votre prélèvement jusqu’à l’interprétation des résultats.

Pour la santé animale et humaine

La FAO (Food and Agriculture Organization) estime que plus de 75 % des récoltes de céréales dans le monde seraient affectées par des mycotoxines à des teneurs significatives.

Or, ces métabolites présentent une action toxique à faible dose chez les humains et les animaux, principalement par effet cumulatif.

La contamination des cultures par certaines espèces de champignons est difficile à maîtriser malgré les traitements antifongiques appliqués. Certaines d’entre elles peuvent produire des mycotoxines avant la récolte, dites « mycotoxines des champs », ou pendant la phase de stockage.

Leur ingestion provoque, selon la famille de mycotoxines et l’espèce animale exposée, des effets indésirables, voire pathogènes. Ils se traduisent de différentes manières. Ils peuvent ainsi entraîner une baisse de performance des cheptels, des effets sur la reproduction, un affaiblissement du système immunitaire, etc…

 

 

 

« Avec LABOCEA, nous bénéficions d’une expérience de 30 ans dans la recherche de mycotoxines. »

 

 

 

Nous analysons des matrices très diversifiées, grâce à notre méthode de détection et de quantification par LC-MS/MS :

  • Céréales et autres matières premières destinées à l’alimentation animale
  • Aliments composés pour animaux
  • Aliments destinés à la consommation humaine (tous produits de la chaîne alimentaire)
  • Organes ou fluides biologiques

Notre équipe de techniciens et d’experts dédiés vous permet de bénéficier de compétences adaptées.

Notre compétence dans ce domaine est reconnue par l’accréditation COFRAC. Nous bénéficions aussi de l’agrément du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Veille technologique

Afin de répondre au mieux aux demandes de nos clients, instances officielles et privées, nous sommes en veille constante (mycotoxines masquées et émergentes, nouvelle réglementation des alcaloïdes, etc.).
Nous participons aussi au réseau mycotoxines de la Direction générale de l’alimentation (DGAL).

Quelle est la réglementation ?

Alimentation animale

  • Recommandation de la Commission européenne, concernant la présence des mycotoxines dans l’alimentation animale (2006/576/CE)
  • Recommandation de la Commission européenne concernant la présence de toxines T-2 et HT-2 dans les céréales et les produits à base de céréales (2013/5165/CE)
  • Directive du parlement européen sur les substances indésirables dans les aliments pour animaux (2002/32/CE)

Alimentation humaine

  • Règlement de la Commission européenne portant sur la fixation de teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires (N° 1881/2006)

 

Voir la liste des mycotoxines que nous pouvons rechercher et les recommandations relatives aux prélèvements >>