La présence de pesticides dans les aliments résulte des traitements herbicides, fongicides ou insecticides appliqués à différents stades de la culture pour les aliments à base de végétaux ouest liée à leur accumulation ou leur métabolisation dans les aliments d’origine animale. Ils sont utilisés depuis près de 100 ans avec un développement important après 1945. Même si certaines molécules sont interdites depuis plusieurs années, leur rémanence peut être longue (plus de 40 ans pour le chlordécone par exemple) et il est donc possible d’en retrouver même plusieurs années après leur interdiction. Les études régulières des autorités sanitaires montrent que l’exposition des populations reste particulièrement importante avec un impact potentiel sur la santé.

Prestations de LABOCEA dans la recherche de pesticides dans les aliments

LABOCEA est fort d’une expérience de près de 25 ans dans la recherche de pesticides dans les aliments de différentes natures (végétaux, aliments pour animaux, aliments destinés à la consommation humaine).

Les analyses de pesticides dans les aliments sont réalisées dans le cadre des programmes de surveillance de la qualité sanitaire des aliments mais aussi en complément de diagnostic de pathologies en élevage.

La liste des pesticides dans les aliments pouvant être recherchés par LABOCEA est accessible en téléchargement.

Les méthodes d’analyses requièrent des équipements de haute technologie LC-MS/MS ou GC-MS/MS de façon à identifier la présence de pesticides à l’état de traces.

Reconnaissances

La compétence de LABOCEA dans ce domaine est reconnue non seulement par l’accréditation COFRAC mais aussi par les agréments délivrés par le Ministère chargé de l’agriculture et de l’alimentation.

La reconnaissance de la compétence des laboratoires de LABOCEA se traduit aussi par une clientèle importante en particulier sur les départements des Côtes d’Armor et du Finistère mais plus largement sur l’ensemble du territoire national, en particulier dans le cadre des plans de surveillance et de contrôle de la DGAL (Direction Générale de l’Alimentation).

Les sites de PLOUFRAGAN et de QUIMPER ont par ailleurs participé à différentes études collaboratives avec des laboratoires de référence dont ceux de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail).