Labocea est expert dans la mesure de l’impact des peintures antifouling sur l’environnement et de l’efficacité des techniques alternatives. Nous avons, en effet, participé à une étude menée par Finistère 360° dans le cadre d’un appel à projet de l’Agence française pour la biodiversité, en partenariat avec le Parc naturel marin d’Iroise (PNMI) et l’Université de Bretagne Sud, qui avait pour objectif d’évaluer la nocivité de ces produits.

Elle a permis de révéler que toutes ces substances proposées sur le marché ont pour effet de rejeter dans l’environnement des molécules nocives. La seule technique la moins polluante consiste à effectuer un nettoyage haute pression et à repeindre la coque avec une peinture sans biocide tous les ans.

Les aires et cales de carénage, qui permettent d’effectuer le lavage des carènes, sont dans l’obligation d’être équipées d’un système de traitement. Labocea est en mesure d’évaluer leur efficacité. Une installation défectueuse et mal entretenue risque de rejeter des particules polluantes dans l’environnement. Afin de sensibiliser les plaisanciers à ce sujet, nous avons aussi participé à des réunions publiques, quand la situation sanitaire le permettait.

Voir la vidéo Antifoulings : un bond en avant technologique ? >>