Vous êtes un conchyliculteur ou une collectivité gérant des zones de baignades et des rivières. Nous vous accompagnons pour l’identification des sources de contaminations fécales de ces milieux.

 

Matrices analysées et marqueurs recherchés

En utilisant des marqueurs spécifiques, il est désormais possible d’identifier les origines des contaminations microbiennes dans l’eau ou les coquillages.

Nous identifions neuf marqueurs spécifiques pour les êtres humains, les ruminants (bovins, ovins et caprins), les porcs, les équins (chevaux, ânes et poneys), les canins, les oiseaux marins, les volailles, les ragondins et les pigeons.

Méthode utilisée

Nos méthodes internes consistent à identifier et quantifier des marqueurs spécifiques d’hôtes, en temps réel, grâce à la technologie PCR.

Notre équipe utilise ces outils traceurs de la pollution microbiologique, très fluctuante par nature, dans le cadre d’une étude globale. En effet, l’interprétation des résultats de recherche de marqueurs permettant la discrimination des origines de la contamination fécale doit être croisée avec les éléments environnementaux tels que les caractéristiques des sites étudiés (occupation du sol) et les conditions lors des prélèvements.

Ainsi, l’identification des sources polluantes sur un site donné sera possible à l’issue de plusieurs campagnes, par l’analyse des résultats de quantification des marqueurs dans différentes conditions. L’analyse ne pourra pas indiquer des proportionnalités entre différentes sources. Cependant, si on réalise un certain nombre de campagnes d’analyses on obtiendra une occurrence.

LABOCEA vous propose

> Pollution ponctuelle : identification des sources sur une analyse ponctuelle

> Recherche de contamination récurrente sur un point : prélèvements avec une fréquence régulière sur un laps de temps suffisant pour englober la saisonnalité, la pluviométrie, etc.

> Diagnostic sur l’ensemble d’un bassin versant, ayant des apports sur une zone sensible : 
• étude de données antérieures de bactériologie,
• identification des points de prélèvements stratégiques,
• synthèse des données existantes sur les activités (urbaines, agricoles, assainissement, loisirs….) et le contexte pluviométrique,
• réalisation des campagnes de mesures, avec une fréquence et des conditions adaptées,
• recommandations et préconisations sur les actions à mener.

 

Nos experts mènent la recherche de ces marqueurs dans les mêmes conditions et en parallèle de la numération des E. coli, réalisée par la méthode normalisée NF EN ISO 9308-3 et déclenchée pour un seuil défini en E. coli.

 

Article mis en ligne le 04/02/2020